Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 18:56
La joie est prière,
la joie est force,
la joie est amour.

Dieu aime celui qui donne avec joie.
La meilleure manière de montrer notre gratitude
envers Dieu et envers les gens,
c'est d'accepter tout avec joie.

Ne laissez jamais le chagrin vous noyer
au point d'en oublier la joie du Christ ressuscité.
Nous aspirons tous au ciel où est Dieu,
mais nous avons le pouvoir de nous trouver
dès maintenant dans ce ciel :
il suffit d'être heureux avec lui,
en l'instant présent.

Mais être heureux avec lui, maintenant,
cela veut dire :
aimer comme il aime,
aider comme il aide,
donner comme il donne,
servir comme il sert,
sauver comme il sauve,
être avec lui vingt-quatre heures par jour,
le toucher sous son déguisement de misère,
dans les pauvres et dans ceux qui souffrent.

Un coeur joyeux est le résultat normal
d'un coeur brûlant d'amour.
C'est le don de l'Esprit,
une participation à la joie de Jésus
vivant dans l'âme.

Gardons dans nos coeurs
la joie de l'amour de Dieu
et partageons cette joie
de nous aimer les uns les autres,
comme il aime chacun de nous.

Que Dieu nous bénisse. Amen.

Mère Teresa, La joie du don, Ed. Seuil, 1975

Repost 0
Published by mymy - dans Le bonheur
commenter cet article
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 18:24

Bonheur où es-tu ?


Si tu ne trouves pas le bonheur, 
C'est peut-être que tu le cherches ailleurs, 
Ailleurs que dans tes souliers... 
Ailleurs que dans ton foyer. 
Selon toi, les autres sont plus heureux, 
Mais toi, tu ne vis pas chez-eux... 
Tu oublies que chacun a ses tracas, 
Tu n'aimerais sûrement mieux son cas. 

Comment peux-tu aimer la vie, 
Si ton coeur est plein d'envie? 
Si tu ne t'aimes pas, 
Si tu ne t'acceptes pas? 

Le plus grand obstacle au bonheur, sans doute 
C'est de rêver du bonheur trop grand. 
Sachons cueillir le bonheur au compte-gouttes, 
Ce sont les gouttes qui font les océans. 

Ne cherchons pas le bonheur dans nos souvenirs; 
Ne le cherchons pas non plus dans l'avenir. 
Cherchons le bonheur dans le présent, 
C'est là et là seulement qu'il nous attend 

Le bonheur n'est pas un objet 
Que l'on peut trouver quelque part hors de nous. 
Le bonheur c'est avant tout un projet 
Qui part de nous et se réalise en nous. 

Il n'existe pas de marchand de bonheur... 
Il n'existe pas de machine à bonheur. 
Il existe des gens qui croient au bonheur. 
Ce sont des gens qui font eux-mêmes leur bonheur. 

Si dans votre miroir votre figure vous déplaît, 
A quoi ça sert de briser le miroir...? 
Ce n'est pas lui qu'il faut casser, 
C'est vous qu'il faut changer! 

Charles-E. Plourde

 
Repost 0
Published by mymy - dans Le bonheur
commenter cet article
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 22:31
Quand nous sommes plus jeunes, nous pensons que la vie sera mieux une fois que nous serons grands...
Nous aimerions trouver l'âme sœur !
Et puis ça, c'est fait !!!
Après nous pensons être plus heureux avec un bébé,
Puis avec un deuxième...
Puis nous sommes frustrés parce que nos enfants ne sont pas assez vieux et que tout ira mieux lorsqu'ils seront plus grands...
Nous nous disons que notre vie sera comblée lorsque nous aurons une plus belle voiture.
Ou quand nous aurons une maison...
Une plus belle maison !

Pourtant, il n'y a pas de meilleur moment pour être heureux que maintenant.
Notre vie sera toujours remplie de défis, il est préférable de l'admettre et de décider d'être heureux chaque jour.
C'est vrai qu'il est préférable de choisir le bon sillon.
Ce n'est pas toujours rectiligne...
Ni très facile..
....on apprécie d'avoir des amis pour le parcourir...
et puis on le trouve...
C'est le nôtre, il faudra faire avec, où qu'il nous emmène il sera le plus beau...
Le bonheur n'est pas une destination, c'est un voyage, celui de notre vie.
alors profitons en chaque jour, même le lundi !D'accord, ça va être dur...
...il y aura de grands moments de solitude... Tant pis !
....On va bouger..
Faire du sport...
.... rien ne doit nous faire peur..
....mais attention quand même, restons humble...
....et prenons des vacances...
....pensons à donner des nouvelles à nos amis...
....ne nous laissons pas prendre aux mirages...

Maintenant, un test pour trouver ce qui compte réellement pour nous, réfléchissons à ces 4 questions :
1 – quelles sont les 5 personnes les plus riches sur terre ?
2 – quelles sont les 5 dernières gagnantes de Miss Univers ?3 – qui sont les 10 derniers gagnants des prix Nobel ?4 – qui sont les 10 derniers gagnants des Oscars du meilleur acteur ?
C'est difficile, non ? Personne ne s'en rappelle.
Les applaudissements passent !
Les trophées prennent la poussière !
Les gagnants sont oubliés...

A présent, 4 autres questions :
1 – quels sont les 3 professeurs qui ont le plus contribué à ta formation ?
2 – quels sont les 3 amis qui t'ont aidé(e) dans les moments difficiles ?
3 – quelles personnes t'ont fait te sentir spécial(e).
4 – quels sont les 5 personnes avec qui tu aimes passer du temps.
C'est plus facile, non ?

Les personnes qui ont un sens dans notre vie ne sont, pas “cotées” au maximum, avec le plus d'argent, avec les plus grands prix...
Ce sont celles qui se font du souci pour nous, qui prennent soin de nous, celles qui, en toutes circonstances,
restent proches de nous .
Ces personnes simples, ne les oublions pas.
Souvent, elles nous ont beaucoup appris.
“Une bougie ne perd rien...
...si elle sert à en allumer une autre.”

Auteur inconnu
Repost 0
Published by mymy - dans Le bonheur
commenter cet article
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 21:51
Une question d'attitude





Une leçon difficile à appliquer mais qui, je le crois en tout cas, vaut la peine qu'on s'y intéresse !



Gaston est gérant dans la restauration à Paris. Il est toujours de bonne humeur et a toujours quelque chose de positif à dire. Quand on lui demande comment il va, il répond toujours : "Si j'allais mieux que ça, nous serions deux : mon jumeau et moi !"



Quand il déménage, plusieurs serveurs et serveuses sont prêts à lâcher leur job pour le suivre d'un restaurant à un autre pour la seule raison qu'ils admirent son attitude. Quand un employé file du mauvais coton, Gaston est toujours là pour lui faire valoir le bon côté des choses.



Curieux, je suis allé voir Gaston un jour pour lui demander : "Je ne comprends pas. Il n'est pas possible d'être toujours positif comme ça, partout, tout le temps. Comment fais-tu ? "



Et Gaston de répondre:



"Tous les matins à mon réveil, je me dis que , aujourd'hui, ou bien je choisis d'être de bonne humeur, ou bien je choisis d'être de mauvaise humeur. Quand il arrive quelque incident déplorable, ou bien je choisis d'en être la victime, ou bien je choisis d'en tirer une leçon.



Quand quelqu'un vient se plaindre à moi, ou bien je choisis d'entendre sa plainte, ou bien j'essaie de lui faire voir le bon côté des choses."



"Mais ce n'est pas toujours si facile" lui dis-je.



Et Gaston d'enchaîner : "La vie, c'est une question de choix. On choisit sa façon de réagir aux situations. On choisit d'être de bonne ou de mauvaise humeur. On choisit de vivre sa vie de la manière qui nous convient."



Plusieurs années plus tard, j'entends dire que Gaston a fait incidemment ce qu'on ne doit jamais faire dans le restauration : un bon matin il a laissée la porte arrière du restaurant déverrouillée, et il s'est fait surprendre par trois voleurs armés.



En essayant d'ouvrir le coffre fort, sa main tremblante de nervosité, il n'arrivait pas à composer la combinaison numérique. Un des intrus a paniqué et a tiré.



Heureusement pour Gaston, les choses n'ont pas traîné et il a vite été transporté à l'hôpital. Après dix-huit heures de chirurgie et des semaines de soins intensifs, Gaston a reçu son congé de l'hôpital avec les débris de la balle qu'on avait réussi à lui extraire.



J'ai revu Gaston six mois après l'incident et je lui ai demandé comment il réagissait à tout cela. "Si j'allais mieux que ça, nous serions deux : mon jumeau et moi. Tu veux voir les cicatrices ?"



Je n'ai pas voulu voir la blessure mais je lui ai demandé ce qui lui était passé par la tête au moment du vol. "La première chose qui m'est venue à l'idée est que j'aurais dû fermer à clef la porte arrière du restaurant. Et puis, étendu sur le plancher après m'être fait descendre, je me suis souvenu que je pouvais encore faire un choix : celui de vivre ou bien celui de mourir. Et j'ai choisi de vivre."



"Tu n'as pas eu peur ?" lui dis-je.



Et lui de répondre : "Les ambulanciers ont été très corrects. Ils n'ont pas cessé de me dire que tout allait bien. Mais en entrant dans le bloc opératoire de l'hôpital, j'ai vu l'expression faciale des médecins et des infirmières et , là, j'ai eu peur. J'ai vu dans leurs yeux que j'étais un homme mort et j'ai su que je devais agir vite."



"Et alors, qu'as tu fait ?"



"Eh bien mon ami, il y avait une grosse infirmière qui me bombardait de questions ; elle voulait savoir si j'étais allergique à quelque chose. J'ai dit oui, et les médecins et les infirmières se sont arrêtés pour entendre ce que j'allais leur dire. J'ai pris une profonde respiration et je leur ai dit que j'étais allergique aux balles de fusil ! Quand ils ont eu cessé de rire, je leur ai dit que j'avais fait le choix de vivre et qu'ils feraient mieux de m'opérer comme si j'étais un homme vivant plutôt qu'un homme mort !"



Gaston a survécu grâce à l'expertise des médecins mais aussi grâce à son attitude étonnante ! J'ai appris de lui que, tous les jours, nous devons faire des choix : ou bien profiter pleinement de la vie ou bien s'y emmerder tant qu'on veut. La seule chose qui nous appartient et que personne ne peut contrôler, ni nous enlever, ce sont nos attitudes. Alors quant on peut cultiver des attitudes positives, tout le reste n'est que de la petite bière.



Maintenant c'est à vous de choisir :



1 - ou bien vous faîtes disparaître ce message



2 - ou bien vous l'acheminez à des gens qui vous sont proches.



J'ai choisi la deuxième option et j'ose croire que vous en ferez autant.



Une question d'attitude !!

Auteur inconnu
Repost 0
Published by mymy - dans Le bonheur
commenter cet article
3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 01:20

Sois toujours le premier à dire bonjour.

Fais toi de nouveaux amis mais n'oublie pas les anciens.

Ne perds pas ton temps à apprendre les trucs du métier... Apprends le métier.

Sers toi de l'humour pour faire rire les gens, pas pour rire des gens.

Embrasse tes enfants après les avoir disputés.

A la bourse, n'investis jamais plus que ce que tu es prêt à perdre.

Prends le temps de bien choisir la personne qui va partager ta vie. 90% de toutes tes joies et de toutes tes peines découleront de ce choix.

Prends l'habitude de rendre service à des gens qui ne sauront même pas que tu les as aidés.

Répète souvent à tes enfants qu'ils sont fantastiques et que tu leur fais confiance.

Apprends à écouter... Parfois la chance passe tout près, sans faire de bruit.

Source : Le petit livre de la vie, écrit par H.Jackson Brown Jr.

Repost 0
Published by mymy - dans Le bonheur
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog d'une jeune catholique
  • Le blog d'une jeune catholique
  • : Ce blog contient de beaux textes qui véhiculent de bonnes valeurs trouvés sur Internet, des vidéos, de la musique chrétienne et également des textes de moi-même dont des critiques de livres, de films, des articles sur des sujets qui touchent la vie d'une jeune catholique.
  • Contact

Recherche

 

 

 

 

 

l'amour